EP#2

  CD EP#2 DISPONIBLE // AVAILABLE  !

 

Suite à « EP#1 », « EP#2 » regroupe 5 morceaux qui offrent un univers différent du premier opus.

Flirtant entre le blues, le jazz et parfois même la musique électro, EP#2 est une autre facette de ma personnalité musicale, la Face B imaginaire d’un vinyl qui aurait pu exister (qui existera ?).

Cette deuxième sortie se veut dans la continuité de la première, tout en offrant de nouvelles sonorités et proposer un ensemble de 10 titres éclectiques mais similaires dans leur manière d’être conçue et ainsi garder une certaine cohérence durant l’écoute de ces 2 mini-albums.

Bonne écoute :)

 

------------------------------------------------

 

Following « EP#1 », « EP#2 » is also a 5 track record with another approach and different sounds.
Somewhere between blues and jazzy feels and sometimes electro music, this EP is another side of my musical personality. The B side of an imaginary vinyl.
This second release was written, produced and recorded in the same conditions as the first one so there’s a certain consistency between the two records.
The themes of the songs are eclectic and can be ‘socially engaged’ such as « Late »  and sometimes romantic (« I Dreamed of Her Just Last Night », « Driving Through »). All these different characters, including from the first EP, will eventually meet in the 12 bar blues song « Pacific Avenue » as a reference to the cover picture of this EP.
Hope you’ll enjoy it.

 

Music & Lyrics : Cyril Gump
Recording & Mixing : Cyril Gump
Mastering : Music-BDFL
Cover design : Chris Oliver
All rights reserved ©
SACEM


EP#2 Available

CD EP#2 DISPONIBLE // AVAILABLE  !

 

5 morceaux aux styles Blues/Jazzy et parfois electro font de cet EP une suite logique mais différent du premier opus.

 

Pour le commander : << ICI >>

 To Order : << HERE >>


JUNK - EP#2

Voici « Junk ». Une chanson aux ambiances jazzy/electro qui porte un regard acide sur le monde de la nuit, souvent aseptisé et formaté.
——————
This is « Junk ». Arranged in a jazzy/electro style, it’s about the night life and its - most of the time - overrated, superficial and sterile universe.


LATE - EP#2



A propos du morceau « Late »

Je suis heureux de présenter le premier morceau de ce nouvel EP (« EP#2 ») bientôt dispo. Accompagné d'un petit texte de présentation pour mieux comprendre le morceau et son univers :


Le morceau démarre avec une nappe de synthé qui respire les années 90, entre ensuite une guitare au son légèrement « overdrivé ». Puis une trompette, pleine de reverb, délivre quelques notes. 
Ensuite, une voix entre et commence son récit.
Un homme est dans sa voiture, il roule, et alors qu’il se fait tard dans la ville, il voit ce qu'il l’entoure et se nourrit de ce décor sombre, dangereux et se demande si finalement, il ne ferait pas mieux de jamais s'arrêter.
 Il se dirige vers un lieu précis. A cet endroit se trouve une femme. Alors qu’il l’attend dans sa voiture, il voit sa fatigue sur son visage et se sent impuissant et continue de rêver d'une autre vie.


J’ai mis quelques mois pour façonner ce morceau à l’ambiance sombre et calme. Taxi Driver est le film auquel je pensais beaucoup quand j’ai écrit cette chanson. Travis Bickle (joué par De Niro) passe ses nuits à rouler dans New-York et voit cette jungle urbaine complètement folle et souvent absurde et ne peut s’empêcher de commenter ce qu’il voit - tout comme le personnage dans le morceau. J’ai revu le film qui, 40 ans après, reste un chef d’oeuvre intemporel. 
Dans les autres inspirations, il y a aussi Bruce Springsteen, maître absolu du genre qui avec des albums comme « Born To Run » ou « Darkness on the edge of town » a su créer des ambiances et histoires universelles aux productions musicales phénoménales qui a ce jour reste pour moi inégalées.
Lorsque je relis les paroles de « Late », je me rends compte qu’il s’agit d’une chanson engagée qui peut faire écho avec ce qu’il se passe dans notre pays depuis quelques semaines, avec comme toile de fond une histoire romantique dont les personnages sont en quête de liberté.
————————————


About the song « Late »
I’m happy to present this new song from the upcoming EP « EP#2 ». 
The song begins with a pad that exudes the good old 90’s. Then comes in this slightly overdrived lead guitar and finally the trumpet delivers a few notes filled in reverb. 
Then, a voice start telling a story :
« It’s getting late in the city
There I drive pretending I’m free
But my heart leads the way
And took me to this place where I shouldn’t be

There she is across the street
I can see her feeling so beat
This ain’t no life she’s living
But she knows that too damn well »

It took me a few months to elaborate this song and its dark, but at the same time, calm atmosphere. When I wrote it, I was thinking a lot about the movie Taxi Driver and its character, Travis Bickle who spends his nights driving through NYC and can’t help but commenting and judging the urban jungle that surrounds him. He sees the absurdity and the craziness of this universe just like my character in « Late ». I saw that movie again while I was writing this song, and I keep being amazed by this timeless masterpiece each time I watch it.


Bruce Springsteen is another huge inspiration for me, as he is the master for creating atmospheres and universal stories that reached the hearts and souls of millions with albums like « Born To Run » or « Darkness on the edge of town ».
When I read the lyrics of the song, I realize that it’s a protest song, within a romantic story, that echoes with the events that have been taking place all around France for the past few weeks.
 Hope you'll enjoy it.